History of scientific events

All Stories

Round table : Editorial issues in Algeria: reality and perspectives

Round table

Editorial issues in Algeria: reality and perspectives 

Publishing in Algeria has undergone profound changes since the country's accession to independence in 1962. Being at the crossroads of cultural policies and ideological imperatives, it has suffered at every moment of its evolution political and cyclical. The change experienced by publishing in Algeria has thus followed a long political path, made of alliances of circumstances or of necessity.
Editorial issues in Algeria pose the problem of books and reading at the heart of the debate. Indeed, the underlying issue of the publishing crisis is the lack of a public reading policy on the one hand and the general lack of interest in books on the other. The current situation of Algerian publishing prompts us to wonder about the general organization of the literary field. Bringing together the different publishing players, namely: authors, publishers, booksellers and readers, will allow us to have an overview of the real functioning of this sector with all that implies such as social, cultural and economic
It is also interesting to study public book policies in Algeria to check whether they are in line with the reality on the ground, as well as the steps taken by the book department of the ministry of culture and the few initiatives of the ministry in charge of women's and family affairs and the ministry of national education.

editorial-issues-in-algeria-reality-and-perspectives

Vous n'avez pas de plugin pdf, mais vous pouvez télécharger le fichier pdf .

 

Seminar : Presentation of the progress of the project : Culture and political dynamism in the department of Oran during the first half of the 20th century (1900-1945)

Seminar

Presentation of the progress of the project : Culture and political dynamism in the department of Oran during the first half of the 20th century (1900-1945).

ARGUMENT:

Through this project, we try to develop a general perception of Algerian society between (1900-1945) in some of its social, religious, political and cultural aspects, by highlighting the efforts made culturally, politically and intellectually to face the colonialism, by highlighting the role of the elites as the main force that formed the Algerian national movement and its geographical distribution between the countryside and the city.

          We will study a period of the cultural history of Algeria, and highlight the role of the Sufis and Zaouias who have

attempted to preserve and defend the historical and cultural achievements of Algerian society.

In this internal seminar, our objectuve is to present what has been achieved during this stage of the project.

seminar-presentation-of-the-progress-of-the-project-culture-and-political-dynamism-in-the-department-of-oran-during-the-first-half-of-the-20th-century-1900-1945

Répartition inégale et insuffisante des équipements sociaux de base dans la ville de Kinshasa face à la crise sanitaire de la COVID-19

La ville de Kinshasa, à l’instar des autres villes du monde, a subi de plein fouet les conséquences de la pandémie mondiale de la Covid-19. Avec une population estimée à 17 millions d’habitants et une superficie de 9 965 Km2, la capitale de la République Démocratique du Congo, est constituée de deux sites différents : la plaine (ville basse) et les collines (ville haute).

La COVID-19 : bouleversement des modes de vie et de travail des commerçants de la ville de Bejaia

La société algérienne notamment la région de Bejaia est touchée par cette pandémie tout comme le reste des pays du monde. La covid-19 a marqué son empreinte en causant une crise économique mondiale, conséquences des arrêts de travail pendant la covid-19, la perte d’emploi définitive pour certains et particulièrement les employés dont la profession libérale (les Commençants).

Logement, vie familiale et COVID-19 à Yaoundé : réflexion autour des enjeux sur la qualité des logements urbains au Cameroun face à la résurgence des crises sanitaires

La qualité du logement apparait indubitablement comme un indicateur déterminant dans l’évaluation du bien-être social. À l’indépendance du Cameroun orientale en 1960, l’ordre gouvernant entreprit une planification en vue de l’appropriation de l’héritage coloniale et de la continuité du service publique à travers une politique de relance urbaine.

La flexibilité sociale et spatiale des espaces urbains face à la COVID-19, cas de la Cité Marinou à Sétif

Traumatisée par la pandémie de la Covid-19, confinée, privée de déambulation et de l’utilisation normale des espaces publics, la société Covid-19 se trouve profondément changée en termes de comportements sociétaux et de pratiques spatiales. Durant la crise de la pandémie de la covid-19, le logement a été un moyen de défense de première ligne contre la propagation du virus.

L’architecture des mosquées et la pandémie du COVID-19

Les répercussions de la crise sanitaire que traverse le monde, liées à la pandémie du virus Corona se sont fait sentir dans tous les domaines. Ceci a engendré entre autres, dès mars 2020, la fermeture des mosquées comme de nombreux lieux de regroupements sur l’ensemble du territoire national algérien.

Séniors, petite enfance et COVID-19 : l’importance des espaces intermédiaires dans les cités collectives à Batna

Au cours des dernières décennies, la croissance considérable des villes a intensifié un certain nombre des problèmes, entre autres, la pandémie de maladie à coronavirus Covid-19 qui a mis à nu toutes les stratégies de développement des villes. Pour tenter d'endiguer sa propagation, des mesures inédites ont été prises, allant jusqu'à la mise en quarantaine de villes, ou un confinement généralisé de la population.

Jardins collectifs : alternative pour jardins et lieux publics au temps du confinement

Le confinement obligatoire des habitants, généré par la pandémie de la Covid-19, depuis mars 2020, dans pratiquement toutes les villes du monde, a été le moteur pour l’initiation à de nouvelles pratiques touchant tous les secteurs. En tant qu’architecte et urbaniste, nous voulons nous pencher sur la question de l’aménagement des espaces publics, et des activités et pratiques sociales qui s’y sont développés lors de ce confinement.

Les espaces intermédiaires extérieurs de l’habitat collectif : quelle stratégie conceptuelle adopter post-Covid ?

La pandémie de la Covid-19 et le confinement ont mis en exergue le rôle important que jouent les espaces intermédiaires extérieurs de l’habitat collectif dans la vie des habitants. Ces conditions exceptionnelles ont montré le décalage entre les besoins des usagers et l’offre de l’habitat, ainsi : quelle stratégie conceptuelle adopter pour améliorer les espaces intermédiaires extérieurs à l’avenir ?

La flexibilité et la résilience comme concepts d’aménagement des espaces publics urbains face à la pandémie du COVID-19

Pendant longtemps, la ville paraissait prémunie des épidémies et des risques sanitaires, notamment avec les principes hygiénistes et l’avancée technologique. Cependant, la pandémie mondiale du Covid-19 a démontré la vulnérabilité de la ville face à ce risque sanitaire. Cela a remis en question la morphologie de la ville et le fonctionnement de ses espaces publics, dont l’importance s’est fait ressentir.

Usage de l’espace public extérieur avant et pendant la pandémie de la COVID-19

À l’orée de l’année 2020, la covid-19 est devenue un problème majeur qui menace la vie des êtres humains, par conséquent le confinement est imposé dans le monde entier, afin de lutter contre la propagation du virus. Suite à cela, l’activité humaine, industrielle et anthropique est réduite, ce qui est suivi par la modification du rythme de la vie quotidienne des individus. Ce changement peut être aperçu dans la ville et plus précisément dans les espaces urbains.

Proximité sociale et distance spatiale : Des nouvelles manières de faire avec l’espace dans des villes méditerranéennes au temps du COVID-19

La sensibilité de certaines disciplines scientifiques aux notions sociales et spatiales, telles que la proximité et la distance, fait que les architectes et les sociologues soient plus prudents à l’usage fait par les épidémiologistes de ces notions, puisque ces derniers confondent souvent ce qui relève du social de ce que relève du spatial dans leur recommandations sanitaires concernant le Covid-19.

Les échos urbains des langages scéniques. Les murs de Jijel (Algérie) à l’épreuve de la COVID-19

Traiter de l’espace urbain à l’ère des pandémies, c’est traiter de ses qualités psycho-spatiales miroirs des réalités vécues et des traumatismes sociétaux. L’espace public, expérience subjective et représentation spatiale, est cette écriture en acte des thérapies urbaines, cette projection démonstrative des existences multiples que portent les paysages, les pavages, les parvis, les murs et les planches des villes.

La représentation de COVID-19 dans les forums algériens de discussion : une interaction sociale

La représentation est une action virtuelle intimement liée à la fois à la configuration discursive de l’individu et à sa relation avec son environnement social. L’objet de cette étude est de rendre compte des représentations des internautes qui se rapportent au Coronavirus. En effet, les réseaux sociaux constituent un espace d’expression reflétant ce qui s’est passé en Algérie en temps de Covid-19, à travers les interventions qui constituent un terrain fertile de l’émergence de différents processus de configuration des représentations sur le virus.

Représentations et attitudes des ménages vulnérables de la ville d’Abidjan (Côte d’Ivoire) à propos de l’application de la mesure de lavage des mains dans le contexte de la pandémie du COVID-19

Le gouvernement ivoirien dans sa riposte à la Covid -19 a adopté un ensemble de mesures dont l’imposition du lavage régulier des mains pour réduire la propagation de la maladie. Pour promouvoir l’hygiène des mains dans les quartiers non structurés de la ville d’Abidjan considérée comme l’épicentre de la pandémie, les ménages les plus vulnérables ont bénéficié de l’exonération de leurs factures d’eau et de dispositifs de lavage des mains.

Nuisance sonore en sites urbains : Bruit Nocturne en Rapport avec la Gêne et la Qualité du Sommeil en Périodes de Confinement-Villes de Constantine et Sétif

Les cités d’habitations riveraines des voies de transport ou de trafic urbains présentent une situation intéressante d’interaction des divers composants quantitatifs et qualitatifs de leur environnement et de leurs ambiances. Le bruit urbain en est un. Cet aspect est profondément modulé par l’ampleur et l’intensité des différents modes de mobilité urbaine.

Apport de la simulation numérique de la mobilité piétonne pour l’exploitation des établissements universitaires dans le contexte de La COVID-19 : Cas du campus universitaire de Jijel

La crise de la Covid-19 nous pousse à revoir nos schémas de déplacement existants et à trouver de nouvelles façons de se déplacer afin de s’adapter au mieux à la distanciation sociale. À cet effet la simulation de la mobilité des piétons reste pertinente et peut faciliter la conception des bâtiments et des espaces urbains dans ce nouveau contexte.

La multifonctionnalité des logements : effets de la crise COVID-19 sur les dynamiques territoriales

Au moment d’écrire ces lignes, la crise sanitaire Covid-19 affecte, depuis plus d’un an, de nombreux territoires à l’échelle internationale. Véritable « leçon de géographie humaine», cette pandémie d’une ampleur inégalée dans les pays développés depuis la grippe espagnole de 1918, a favorisé malgré elle, l’émergence de nombreuses analyses territoriales notamment en ce qui concerne les dynamiques résidentielles.

Les espaces de travail tertiaire en Algérie à l’épreuve de la COVID-19 : constat et perspectives de développement

Le passage de la pandémie en Algérie n’a pas été sans conséquences sur l’organisation et le fonctionnement du secteur tertiaire urbain, à l’instar de la majorité des autres secteurs urbains. En effet, dès la propagation fulgurante de la pandémie au printemps 2020, les autorités ont procédé à un confinement général qui a paralysé tout le secteur économique du pays.

Changement de paradigme du travail et de l’espace du travail suite à la pandémie: une étude exploratoire aux Émirats Arabes Unis

Les immeubles de bureaux forment assez souvent le cœur de nombreuses villes, façonnant leur ligne d’horizon tout en englobant l’essentiel des activités économiques, sociales, culturelles et de service. Cependant, l’espace de travail, proprement dit, ainsi que les modalités conventionnelles du travail déjà bien établies, peuvent être considérablement remis en cause, plus que tout autre secteur du bâtiment, à la suite des changements perturbateurs et instantanés imposés par la pandémie mondiale de la Covid-19. D’une manière globale et à juste titre, les gouvernements ont été contraints d’imposer des mesures sanitaires drastiques, ce qui a entraîné une perturbation complète de l'expérience du bureau par ses employés.

La COVID-19, catalyseur d’un nouveau modèle de gestion de la ville et d’un changement de paradigme pour les fonctionnaires municipaux et intercommunaux français

La pandémie liée à la Covid-19 interroge la ville dans ses diverses dimensions. La présente proposition vise à appréhender, sous le prisme des sciences : juridique, politique, économique et de gestion, un objet peu investigué, le million d’agents qui au sein des villes françaises assurent au quotidien des fonctions urbaines. L’impact de la Covid-19 sur ce groupe sera questionné comme suit :

Les particules fines atmosphériques comme élément vecteur du virus : Contribution des paramètres de la forme urbaine et de l'espace public à la dispersion passive des polluants fins dans le centre d’Alger

La complexité du tissu urbain de la ville d’Alger est le fruit d'une stratification de plusieurs siècles de présence humaine depuis l'antiquité. En dépit de la richesse de la forme urbaine qui en résulte, cette complexité conjuguée aux activités anthropiques génère de nombreux problèmes, notamment en matière d'hygiène, de pollution urbaine et de santé publique. La COVID-19 fait partie de ces problèmes dont la propagation est étroitement liée à la nature intrinsèque de la ville.

Contribution à l’évaluation de la résilience alimentaire des projets d’habitat face au risque de pandémie par l’intégration de l’agriculture urbaine

Avec la pandémie de la Covid-19 et ses conséquences économiques et structurelles, la sécurité alimentaire des villes devient vulnérable. Cet enjeu est encore plus important dans les métropoles du Maghreb à l’image d’Oran, Alger et Constantine, dont l’approvisionnement alimentaire dépend fortement des circuits longs.

Contre la crise, le retour au local ? L'exemple du jardin collectif de la résidence du campus d'Outumaoro, à l'Université de la Polynésie Française

La crise sanitaire interroge la capacité des systèmes de production, notamment agricoles et industriels, à faire face à des catastrophes. Les mesures de protection mises en place à l’échelon étatique (fermeture des frontières, arrêt des échanges internationaux, mesures de confinement...) incitent à un retour au local.

Concevoir la ville post-COVID-19 : les méthodes d’urbanisme face aux enjeux de santé

La pandémie de COVID-19 a bousculé notre façon de concevoir les villes et a permis de mettre en lumière un certain nombre d’enjeux urbains auxquels la ville de demain doit répondre : déplacements, espaces verts, logements, bien-être. L’urbanisme a un rôle important à jouer face aux enjeux de santé et à la crise de COVID-19, comme le souligne le concept de santé urbaine de l’OMS.

Une relecture des théories et pratiques urbaines dans le contexte du COVID-19

L’utopie de bâtir des meilleures villes a toujours imprégné l'imagination collective. Dans l’envie de les qualifier, chercheurs et professionnels de la ville discutent concepts et pratiques déjà partagés et actés, aussi bien qu’ils s’intéressent aux approches plus innovantes. Certaines de ces manières de penser la ville se confrontent à un contexte sanitaire qui les interroge sur leurs densités et espaces d'interaction humaine et sociale.

Présentation du colloque la ville au temps de la COVID-19

Déclarée pandémie mondiale le 11 mars 2020 par l’OMS, la Covid-19 a du jour au lendemain bouleversé nos vies à l’échelle mondiale. Depuis cette date, le confinement et la réduction des activités humaines pour endiguer la propagation du virus sont le mot d’ordre général. La ville, cadre de vie dominant, est au cœur de nouveaux enjeux sociétaux contemporains que révèle la pandémie, elle est assujettie à des restrictions inédites et les rythmes quotidiens y sont radicalement modifiés. Ses composantes physiques, humaines, économiques et sociales sont aujourd’hui mises en question.

Image
C.R.A.S.C. B.P. 1955 El-M'Naouer Technopôle de l'USTO, Bir El Djir, 31000, Oran Algérie
Image
Image
+ 213 41 62 06 95
+ 213 41 62 07 03
+ 213 41 62 07 05
+ 213 41 62 07 11
+ 213 41 62 06 98
+ 213 41 62 07 04